Colline

what     Primary School Public Competition

where   Compesières, Geneva, Switzerland

when     2020

with       Cristina Vega García

FR |

La nouvelle école de Compensières se situe parmi de vastes  parcelles agricoles et des vestiges du Moyen Âge. Elle se place comme un médiateur, moitié fortification, moitié bâtiment industriel, moitié montagne.

Afin de réduire au minimum son empreinte dans le paysage, le projet se compacte et se situe de manière simple et pragmatique au-dessus de sous-sol du bâtiment préexistant. La concentration du programme entraîne un volume mégalithique dont la silhouette se découpe sur le ciel comme une petite montagne en terrasse, visible depuis la Mairie el l’école actuelle. D’autre part, l'empreinte réduite du bâtiment permet une vaste surface extérieure, dont des parterres de fleurs et buissons organisent un catalogue éclectique de zones de jeu, sport, culture de légumes et apprentissage. Dans sa densité, le nouveau volume entraîne des dépressions dans la topographie adjacente, s’intégrant ainsi avec le paysage. Cettes collines verdoyantes donnent accès au bâtiment, illuminent le sous-sol préexistant et encouragent les enfants à établir une relation intense avec l'environnement par le biais du mouvement et du jeu dans une architecture naufragée dans le paysage. Le chemin entre l’équipement scolaire existant et la nouvelle école perfore la façade Est, toil de fond de la cour de récréation, avec une énorme cavité qui assure la continuité du paysage à l’intérieur du bâtiment. Le grand patio résultant organise les circulations et sert également de garde-robe commun et permet la ventilation et l’illumination de toutes les salles.  Il sépare le reste du programme des classes, qui se situent au Sud, protégées par des terrasses généreuses, dont un réseau métallique constitue la façade sans imposer la hauteur précise d’un garde-corps. À l’Est et à l’Ouest, de grands stores en bois perforé protègent et couvrent chaque pixel de la façade montagne. Leur mouvement offre une image changeante, et en même temps, dans leur translucidité, ils permettent de graduer l'entrée partielle ou complète du paysage à l'intérieur. Au nord, la façade reste le plus transparente possible pour profiter de l’illumination indirecte, entre quand (no sé si querías decir “lorsqu’elle rebondit) elle rebondit sur les collines.

Il s’agit d’une école qui encourage les enfants à metre en question les relations entre construction et nature, intérieur et extérieur, jeu et apprentissage. (c’est facile) Il est facile de les imaginer en train de descendre les collines en courant à la fin de la recréation, ou d’écouter la leçon un jour ensoleillé auprès du patio, assis sur l’herbe. Une classe en plein air, une colline au coeur de l’école.

Special mention and

prize winner!

Pablo Losa Fontangordo

pablosfont(at)gmail(dot)com

t-f + 3463580162